Appendicite - Health & Beauty

Latest

BANNER 728X90

vendredi 15 avril 2022

Appendicite

 

INTRODUCTION :



- C’est une inflammation aiguë de l’appendice

iléo-caecal ou vermiforme

-          Urgence fréquente.

-          Touche les deux sexes: homme >femme (légère)

et tous les âges avec une prédominance des 3 premières décennies

- Clinique très évocatrice ; mais existence de formes trompeuses.

-          Evolution imprévisible vers   péritonite

- Traitement chirurgical.

Les variations de position de l’appendice

1– rétro-cæcale pure ou en arrière de la jonction iléocæcale

2– méso-coeliaque (sus- ou sous-iléale)

3-pelvienne

4-latéro-coecale

Anatomopathologie

  Sur le plan anatomopathologique on distingue:

  l’appendicite aigue et l’appendicite chronique

L’appendicite ulcéreuse

ü  Macro: appendice oedématié, rouge, fausses membranes

ü  Micro: pertes de substances étendues avec amas de nécrose infecté dans leur fond.

          L’infiltrat inflammatoire à prédominance de polynucléaires a envahi l’ensemble de la paroi.

          Un enduit fibrino-leucocytaire peut siéger au niveau de la séreuse.

Le contenu de la lumière est souvent purulent

La réaction péritonéale est minime et de type séreux

→évolution vers l’appendicite phlegmoneuse: Plus rare, se caractérise par une nécrose suppurée, diffuse, transpariétale

Appendicite abcédée

Macro:  aspect en « battant de cloche » lorsque la suppuration siège à la pointe. Lorsque cet abcès est volumineux, il peut ressembler à une pseudotumeur inflammatoire.

Micro: Elle correspond à une appendicite ulcéreuse et suppurée avec une inflammation périappendiculaire intense et une paroi infiltrée de microabcès.

La réaction péritonéale est de type séro-hématique

Appendicite gangreneuse

Macro: aspect verdâtre avec des plages de nécrose.

Micro: elle correspond à une nécrose extensive de la paroi d’origine ischémique.

Histologiquement, est présente une destruction complète de la paroi appendiculaire avec une réaction inflammatoire peu importante et des thromboses vasculaires.

La réaction péritonéale se présente sous forme d'un exsudat louche et nauséabond

DIAGNOSTIC POSITIF

Signes physiques :

-Douleur à la palpation de la FID au niveau du point de Mac Burney

-          Défense localisée.

- T.R : douleur latéralisée à droite.

-  Signe de Mac Burney, douleur à la palpation de la FID.

-  Signe de Bloomberg, douleur à la décompression brutale de la FID.

-  Signe de Rowsing, douleur à la FID par compression de la FIG.

-  Signe de Drachter, douleur à la FID par percussion du talon.

-  Signe de Head et Mackenzie, hyperesthésie de la FID avec abolition ou diminution des réflexes cutanés dans la FID.

Paraclinique :

A- Biologie :

-          NFS : hyperleucocytose> 10000 GB (80 à 85%) avec polynucléose neutrophile.

- Dosage de CRP sensibilité 93% spécificité 80%.

B- Imagerie :

1- ASP :

· Non systématique ;

· Peut monter un iléus discret (localisé ou généralisé) ;

· Stercolite.

-          Echographie :

-          des signes directs d'appendice inflammatoire 

( épaississement de la paroi supérieure à 3 mm, distension liquidienne de la lumière,  augmentation du diamètre global de l'appendice supérieur à 6 mm).

-          TDM :

-           n’est réalisée que si doute diagnostique.

Signes directs et spécifiques:

     -taille de l’appendice sup à 6mm

     -stercolithe

Signes indirects

  •   - modifications de la paroi coecale

  - anomalie de la jonction iléo-caecale

Formes cliniques

     1-Appendicite pelvienne :

-          Douleur  plus interne dans l’hypogastre ;

-          troubles urinaires ; dysurie ; rétention chez un sujet jeune dans un contexte fébrile.

- TR : douleur latéro rectale ++.

-          Diagnostic différentiel avec : salpingite ; sigmoïdite.

      2- Appendicite rétrocaecale :

- Douleur postérieure (lombaire) avec psoïtis.

- A différencier de la colique hépatique et les infections urinaires

3- Appendicite mésocoeliaque :

-          Tableau d’une occlusion fébrile du grêle.

4- Appendicite sous hépatique :

-          Peut simuler une cholécystite aiguë ou ulcère perforé→ intérêt de l’échographie+++.

5- Appendicite à gauche : situs inversus ou mal rotation du grêle.

6- Appendicite intra herniaire : rare ; simule une hernie étranglée.

Formes évolutives :

a- Plastron :

- C’est un empattement de la FID ; consistance molle ; pâteuse ; mal limitée ; douloureuse.

- Biologie : hyperleucocytose> 12000.

- Echographie : agglutination des anses au niveau de la FID. 

b- Abcès appendiculaire :

- Douleur et défense de la FID ; fièvre à 39°C.

- Hyperleucocytose 16000-20000.

- Echographie : collection liquidienne de la FID.

c-Péritonite aiguë généralisée :

    - D’emblée en un seul temps ; peut inaugurer le tableau clinique.

- Début brutal dans la FID.

- Signes infectieux sévères ; défense généralisée ; cri de Douglas.

- ASP : iléus réflexe ;

-          Echographie : épanchement liquidien que dans la FID.

-          TRAITEMENT 

-          Appendicectomie

-          - traiter les lésions associées (diverticule de  meckel et lésions annexielles chez la femme)

-                          - éviter les complications

-          Méthodes :

-          -Appendicectomie par laparotomie :  

-             1-Incision de Mac Burney

-                 2- incision de jalaguier,

-                       3- Laparotomie Médiane Sous Ombilicale.

-          -Appendicectomie par COELIOchirurgie.

-