ANEMIE ET GROSSESSE - Health & Beauty

Latest

BANNER 728X90

samedi 30 avril 2022

ANEMIE ET GROSSESSE

 

ANEMIE ET GROSSESSE



On estime que 50 % de femmes enceintes sont anémiées au cours de la grossesse. L'anémie ferriprive s'accompagne d'une déplétion des réserves en fer.

En fonction de l'hémogramme on distingue:

Anémie microcytaire: carence en fer due à un apport insuffisant ou à une insuffisance de réserves maternelles (hémorragies, grossesses rapprochées, grossesse gémellaire).

Anémie macrocytaire due à une carence en Acide folique.

Anémie nutritionnelle due à une sous-alimentation.

Définition de l’anémie  (selon OMS et CNGOF)

Hb < 11g/100mL au 1er et 3ème trimestre

Hb < 10,5g/100mL au 2ème trimestre

Hb < 10g/100mL en post-partum

 

Il est nécessaire de faire le diagnostic de l’anémie au plus tôt dans la grossesse afin de pouvoir anticiper les attitudes thérapeutiques.

 

Une numération formule plaquette + ferritinémie devrait être réalisée systématiquement : au premier trimestre et durant le 6ème mois.

L'hémogramme

Le compte rendu d'un hémogramme doit comprendre les valeurs de la

-  numération des leucocytes (globules blancs),

-  la numération des hématies,

-  la numération des plaquettes,

-  le taux d'hémoglobine,

-  l'hématocrite

  et les principales constantes érythrocytaires :

- le volume globulaire moyen (VGM),

- la concentration corpusculaire moyenne (CCMH)

- la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH).

      Le VGM est volume des globules rouges. Il est obtenu en divisant l'hématocrite par le nombre d'hématie par mm³.

      La CCMH est la quantité Hb contenue dans 100ml d'hématie. Elle est obtenue en divisant le taux Hb par l'hématocrite.

      La TCMH est la quantité Hb contenue dans une hématie. Elle est obtenue en divisant le taux Hb par le nombre d'hématies.

Facteurs de risques

Multipares, gémellaire,

Grossesses rapprochées
Donneuse de sang, Règles abondantes

ATCD d’ulcère gastrique ou duodénal, polypose

Végétarienne, alimentation déséquilibrée

Conditions socio-économiques défavorisées

DIAGNOSTIC

Signes généraux :

- pâleur cutanéo-muqueuse

- pâleur des conjonctives

- asthénie physique et morale

- défaut de concentration, difficultés de mémorisation

-         tendance dépressive

Conséquences de l’hypoxémie :

- réduction des performances musculaires

- crampes

- Dyspnée

- Tachycardie, angor d’effort

-         fatigue excessive pour un effort modéré

Signes neurologiques : (par hypoxémie)

- Céphalées, vertiges

- Acouphènes

CONSÉQUENCES DE L'ANEMIE

Le retentissement maternel

      Dans le post-partum, l’anémie favorise un risque thromboembolique,

      Diminue les moyens de défense contre l’infection

      une fatigue maternelle susceptible de perturber la mise en place du lien mère-enfant.

      En général, les symptômes physiques de l’anémie n’apparaissent que lorsque le taux d’HB est inférieur à 7-8 g/l.

Le retentissement fœtal

      un taux élevé de naissances prématurées

      - un RCIU

      - une augmentation de la mortalité périnatale

      - une augmentation du risque de prématurité

      - une hypotrophie foetale

Traitement pendant la grossesse :

la  posologie est à adapter en fonction de la dose nécessaire.

      informer la patiente de la nécessité de bien prendre le traitement per os afin de prévenir l’aggravation de l’anémie et ainsi éviter une éventuelle transfusion.

      Au premier trimestre : si Hb< 11 g/dl supplémenter en fer per os.

      Au 6ème mois:

      Hb < 10,5 g/dL : supplémentation en fer per os

      Hb < 9 g/dL : fer IV

      Hb < 7 g/dL : discuter une éventuelle transfusion de CGR

      Prévoir une consultation hématologique

pour une meilleure prise en charge et surveillance