hypothyroidie - Health & Beauty

Latest

BANNER 728X90

samedi 30 avril 2022

hypothyroidie

 hypothyroidie 



Introduction

Les hormones thyroïdiennes sont des molécules iodées qui jouent un rôle essentiel au cours des différentes étapes de la vie (développement fœtal, développement psychomoteur, développement intellectuel et neurologique, croissance, puberté) et permettent de maintenir un équilibre parfait de tous les métabolismes et au niveau de toutes les structures du corps (cerveau, cœur, muscles, os, articulations, peau, phanères…). 
Leur sécrétion se fait au niveau du thyréocyte sous forme de T4 essentiellement, la T3 provient de la conversion en périphérie de T4 en T3 ; la régulation est assurés par la TSH hypophysaire et la TRH hypothalamique selon le système du Feed-back
  

*L’hypothyroïdie est définie par une sécrétion insuffisante d’hormones thyroïdiennes :
*Soit par atteinte du thyréocyte : c’est l’hypothyroïdie primaire
*Soit par atteinte de l’hypophyse c’est l’hypothyroïdie secondaire
*Soit exceptionnellement par atteinte hypothalamique : c’est l’hypothyroïdie tertiaire.

 Diagnostic 


La symptomatologie est très variée car elle traduit l’hypo métabolisme qui touche tous les tissus et systèmes, elle peut être résumée comme suit :

-Signes cardiovasculaires : bradycardie, épanchement péricardique, angor.

-Signes digestifs : la constipation est un signe majeur parfois révélateur de la maladie, parfois une hypotonie vésiculaire, météorisme abdominal

-Au niveau des muqueuses, l’infiltration va causer une raucité de la voix,           des ronflements nocturnes, une macroglossie et parfois des apnées du sommeil.

-Enfin les phanères sont fragiles avec ongles et cheveux cassants, la    pilosité est raréfiée notamment aux sourcils.
-Signes neuromusculaires : fatigabilité musculaire, crampes, enraidissement aux racines des membres, hypertrophie musculaire.

 

-Les signes neurologiques sont dominés par les paresthésies des extrémités, lenteur des réflexes et syndrome du canal carpien ; plus rarement une hypoacousie par atteinte du cochléaire.
 

Signes ostéoarticulaires : tendinites d’insertion, infiltrations et tuméfactions articulaires avec parfois arthrites goutteuses.
Signes psychiatriques : les manifestations dépressives, apathie.
Signes endocriniens : troubles du cycle avec aménorrhée et parfois galactorrhée, frigidité, baisse de la libido, dans les formes sévères insuffisance surrénale fonctionnelle. 

Forme clinique 

Hypothyroïdie de l’enfant :

Le tableau clinique dépend de l’âge et les signes les plus importants sont :

● Chez le nouveau-né : Hypothermie, constipation, léthargie, somnolence (enfant trop sage), prise de poids malgré appétit diminué (l’enfant ne réclame pas ses biberons), hernie ombilicale, persistance de l’ictère physiologique.

● Chez le nourrisson : Infiltration du visage, macroglossie, retard psychomoteur.

Chez l’enfant : nanisme disharmonieux, traits grossiers, infiltration cutanéo-muqueuse, peau sèche, bradycardie, retard scolaire, débilité mentale et impubérisme à l’adolescence.

 La sévérité des conséquences de l’hypothyroïdie justifie le dépistage systématique chez tous les nouveaux-nés par dosage de la TSH au 5ème jour  

Hypothyroïdie et grossesse :

  Les symptômes peuvent se confondre avec ceux de la grossesse avec rétention hydro sodée, constipation, crampes musculaires mais quand il y a une bradycardie avec troubles des phanères et anémie il faut faire un bilan thyroïdien.

 Les risques obstétricaux : décollement prématuré du placenta, pré-eclampsie, hémorragie du post-partum. Les risques fœtaux : retard mental et troubles neurologiques irréversibles.

 Ces risques justifient le dépistage faits chez les femmes enceintes ayant des antécédents de pathologie thyroïdienne y compris dans la famille.

lHypothyroïdie du sujet âgé :

    Ralentissement psychique, diminution de la mobilité, troubles mnésiques et de l’équilibre, frilosité, constipation, hypoacousie. Ces signes peuvent se confondre avec la sénescence, il est important de chercher  d’autres signes comme la bradycardie.

Hypothyroïdies frustres :

      La maladie  peut ne se manifester que par un seul signe ou quelques signes discrets, constipation isolée, hypoacousie isolée, anémie isolée parfois même aucun signe, c’est le bilan hormonal qui permettra de poser le diagnostic

Formes compliquées :

Coma myxoedémateux : actuellement très rare, son pronostic est mauvais, surtout chez le sujet âgé, l’installation est progressive avec bradycardie, hypothermie, hypotension et bradypnée, aréflexie, l’aspect est celui d’un myxoedème généralisé 

 Prise en charge

consultez vos médecin